LE DEPART...

 

Je m'éveille et regarde alentour,

Dans le dortoir, c'est le petit jour.

Avec sérieux, tous les sacs sont refermés.

Les lampes frontales font leur ballet,

Des ombres chinoises vont et viennent doucement,

Bruissement des sacs plastiques et chuchotements.

Personne ne se pose de questions,

On a bien dormi, ou pas, fait il beau ou non,

Chacun repart avec la joie au cœur.

on oublie cette petite douleur,

Le corps se réchauffera, elle s'atténuera

Elle se fera oublier au fil de nos pas.

 

Je marche doucement,

Profitant de ces premiers instants.

J'aime ces moments, où calmement

Je prends contact avec tout mon corps,

Recherchant d'éventuelles douleurs.

Je les accueille pour mieux les dompter,

J'ai appris à ruser et à les faire tourner.

 

                                                       Mony

 

Commentaires : 0