De Genève à saint Jean Pied de Port en passant par le Puy en Velay

Mardi ce sera le grand départ sur Le chemin. Un rêve.

Moi, dans mes rêves, j'ai les moyens, tous les moyens. Sinon, cela ne s'appelle pas un rêve, tout juste une envie, un désir, un souhait...

Moyen financier, tout d'abord. Dans mes rêves ce n'est jamais Monsieur Euro qui commande. Ce n'est pas lui qui décide : pas si loin, pas si longtemps, pas possible, tu n'en as pas les moyens...Tais toi, Monsieur Euro, je vis mon rêve, tu n'y as pas ta place.

Moyen de santé. Dans mes rêves, Madame douleur se doit de se faire oublier. Elle n'est plus là pour bloquer mes gestes, handicaper mon quotidien, empêcher mon repos. Tais toi, Madame Douleur, je vis mon rêve, tu n'y as pas ta place.

Dans mes rêves, sur Le chemin, j'emmène tous mes amis, ceux pour qui les jours se sont assombris et qui regardent loin devant eux, pour retrouver le soleil. Ils sont nombreux. Je marche pour chacun d'entre eux. Pour eux, je regarde, je respire, j'écoute, je sens, j'apprécie chaque instant. Pour eux, j'essaie d'aller au bout de mon rêve pour alimenter leur source d'espoir. Ce seront encore eux qui m'aideront à trouver l'énergie pour faire les derniers kilomètres de la journée, les plus douloureux..Ce seront eux qui m'aideront à aller le plus loin possible sur ce beau chemin. Merci à chacun d'eux.

A bientôt.

Mony

Environ 45 à 50 jours de marche.

Itinéraire :

Genève, Collonges Sous Salève,Seyssel, Chanaz, Yenne, ST Genix sur Guiers, Les Abrets Le Grand Lemps, La Côte St André, Assieu, Chavanay, Bourg Argental, Montfaucon en Velay, Tence, St Julien Chapteuil, Le Puy en Velay.

StPrivat d'Allier, Saugues, ST Alban sur Limagnoles, Aumont Aubrac, Nasbinals, St Chely d'Aubrac, Espalion, Golinhac, Conques, Figeac, Cajarc, Varaire, Cahors, Lascabanes, Lauzertz, Moissac, St Antoine, Lectoure, La Romeu, Condom, Eauze, Nogaro, Aire sur l'Adour, Arzacq Arraziguet, Arthez de béarn, Navarrenx, Aroue, Ostabat, St Jean pied de Port.

 

Mon récit

 

Nos étapes

J'ai créé un livre photos de qualité photo donc un peu cher mais je ne prends pas de marge dessus. Si cela vous intéresse contactez moi. Mais vous pouvez aussi simplement le visualiser en cliquant ici

 

Voyez tout d'abord nos photos...En cliquant dessus, vous arrivez sur le site Picasa où vous pouvez les voir en mode plein écran

 

Commentaires : 6
  • #6

    monyclaire (vendredi, 07 février 2014 17:35)

    http://www.everbookautrement.com/18/post/2014/02/pas-pas-de-genve-saint-jean-pied-de-port-de-monyclaire.html
    Voici le retour de lecture de Everbook, merci à elle.
    "Monyclaire est l'un des rares Auteurs qui me donne l'impression d'être avec moi quand je lis un de ses romans et celui là ne déroge pas à la règle. Elle a un style d'écriture très simple mais efficace (en tout cas avec moi ça fonctionne très bien)

    Dans la première partie du livre, Mony va nous faire partager ses motivations quant à ce chemin, son état d'esprit avant le départ, son parcours, les rencontres qu'elle va faire, son voyage avec JC et Yoann (son mari et son fils) et dans la deuxième partie, c'est son journal de bord du 10 avril 2012 au 25 mai 2012. Chaque jour, nous avons un petit compte rendu : elle n'entre pas dans les détails et nous raconte seulement les choses qui l'ont marquées.

    Elle ne nous offre pas non plus une version édulcorée du parcours : elle nous parle aussi bien de douleurs physiques ou mentales, de problèmes de logement ou de nourriture que de rencontres inoubliables, de réussite...

    C'est également un livre familial vu que Monyclaire va non seulement partir avec son mari, JC, (il m'a, une nouvelle fois, bluffé par sa volonté, il ne lâche rien !) mais en route ils vont être rejoints par Yoann, leur fils et chacun va mettre dans cet ouvrage un peu de son expérience : entre JC qui nous écrit de très jolis poèmes, Yoann qui nous parle de ses impressions et les comptes rendus de Mony sur chaque étape. C'est vraiment très agréable à lire et j'ai pris un plaisir fou à partir avec eux sur la route....

    De plus des photos viennent agrémenter le récit, ce qui le rend beaucoup plus vivant, ce que j'ai grandement apprécié.

    Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce voyage, une fois de plus, Monyclaire m'a amené avec elle sur le chemin, c'est un récit sincère, touchant et avant tout très humain que je vous recommande si vous aimez ce genre d'aventure

  • #5

    monyclaire (dimanche, 24 février 2013 22:16)

    Je remercie Chris pour l'article qu'il a bien voulu consacrer à mon dernier récit
    Pas à pas de Genève à Saint Jean Pied de Port
    Vous pouvez lire cet article directement sur son blog :
    Mon chemin vers compostelle
    Quand on cherche des ouvrages se rapportant à Compostelle on trouve bien entendu les classiques écrits par de vrais écrivains mais on trouve aussi les récits de voyages. Mais ce n'est pas parce que l'auteur est un pèlerin que son écriture est exempte de sentiments, de richesse.

    D'ailleurs il n'y a pas toujours de grande différence entre un écrivain qui raconte son pèlerinage et un pèlerin qui met tout son coeur dans le récit de son voyage.
    C'est ce qui m'incite à lire des récits de voyage et voila pourquoi je viens d'acheter le livre "Pas à pas de Genève à Saint-Jean-Pied-de-Port" de Monyclaire (Monique Sauvanet de son vrai nom).
    Première bonne impression, la qualité du livre, de la couverture, du papier, le tout associé à une belle mise en page. Si, comme moi, vous vous intéressez à l'auto-édition, vous savez que les services proposés ne donnent pas toujours ce résultat-là...
    Le récit ensuite, et comme le précise Monyclaire, il ne s'agit pas d'un guide touristique, heureusement mais d'un texte écrit à deux, voire trois mains. En effet, Monyclaire a ajouté à ses écrits ceux de son fils qui les a accompagnés sur une partie du parcours et quelques poèmes de son mari.
    Le récit est bien sûr un cheminement (leur chemin s'est déroulé en avril et mai 2012) que l'on vit à travers ses mots, d'autant plus que lorsqu'on connait bien le chemin qu'ils ont parcouru, des images viennent avec les mots, on revoit la fontaine où ils se sont rafraîchis, le gué qu'ils ont traversé avec difficulté...
    Je crois que ce que j'aime le plus dans ce type de récit c'est de voir que l'auteur a connu, comme nous, la souffrance, les blessures, les intempéries. Ca rassure quelque part .
    Le livre décrit leur parcours, les lieux, les pèlerins rencontrés, ceux que l'on perd de vue pendant plusieurs jours et que l'on retrouve plus tard.
    Et vers la fin du livre Monyclaire relate cette rencontre avec trois pèlerines qui lui expliquent qu'une association belge a mis en place une sorte de pèlerinage par équipe, essaimant le long du chemin des équipes qui chacune vont réaliser une partie du chemin...là je me dis que je connais ça, il s'agit de "De Namur à Saint-Jacques de Compostelle, autrement".
    Et si je connais c'est que parce que j'avais virtuellement suivi Sylvie la pèlerine belge qui participait à cette aventure. Je réagis alors qu'elle devait être sur ce parcours, je vérifie, les dates et le parcours correspondent. Sauf erreur de ma part il s'agit bien de Sylvie et de deux autres pèlerines, Monyclaire pourra même voir leur photo sur la page Facebook de Sylvie, Radiocamino, (il s'agit d'une publication datée du 30 avril 2012). Le chemin est peut être long mais le monde des pèlerins est petit en fait
    Pour revenir au livre, il se lit avec plaisir et l'approche qu'en a Yoann, le fils de Monique et JC est très intéressante, puisque venant d'un "non pèlerin" qui, en plus d'être proche de ses parents pendant ce voyage va aussi se laisser prendre par la magie du chemin...
    Vous pouvez retrouver l'ensemble des ouvrages (car elle n'a pas écrit que sur le chemin de Compostelle) de Monyclaire sur son site. Le prochain, toujours de Monyclaire, dans ma liste de lecture : "Pas à pas, de la Bretagne à Santiago", chemin qu'elle a effectué en 2008.

  • #4

    monyclaire (mercredi, 23 janvier 2013 20:10)

    Merci de ton passage Clarisse. Tu as de la chance d'avoir un petit coin sur Chanaz, c'est une petite ville charmante, j'en garde un bon souvenir...
    je te souhaite de pouvoir repartir sur le chemin et de le terminer, bien sûr
    Amicalement, Mony

  • #3

    Clarisse-Cordée (mercredi, 23 janvier 2013 19:37)

    Très heureuse de décourir ton blog, par l'intermédiaire de notre ami Gitantroubadour.
    Mon compagnon et moi, avons une petite maison à Chanaz....halte du Chemin de St Jacques, que j'ai eu la chance de parcourir en partie en 2011 (le Puy-Aumont-Aubrac).
    En espérant pouvoir continuer....
    Très beau blog, passionnant...Merci !!!
    Bien amicalement.

  • #2

    monyclaire (samedi, 15 décembre 2012 10:30)

    " Pas à pas de Genève à Saint Jean Pied de Port""Lu par Gérard-Jean Muller:
    On échange des mots. On échange des chaussures. On fond au soleil. On se confond avec le paysage. On marche longtemps. La faim, la soif,la fatigue apparait. On marche encore et encore. Les maux remplacent les mots.Les moustiques, les ampoules, le froid, les torrents de boue. Puis la fatigue disparait. La sérénité la remplace. Tout devient beau. Marcher avec Monique, c’est ne rien vouloir d’autre et puis la rencontrer, elle et son univers. Et, au bout du voyage, entrevoir le Tout...

  • #1

    monyclaire (mercredi, 07 novembre 2012 14:44)

    Retour de lecture, écrit par Yvonne Tresse, après la lecture de " Pas à pas de Genève à Saint Jean Pied de Port":
    Monique bonsoir, j'ai terminé votre voyage jusqu'à st Jean-pied-de Port, je me suis régalée,quel courage, quelle endurance vous avez, vous n'avez pas été gâtés par le temps que de pluie et chemins boueux. J'adore lorsque vous arrivés au Gite, je l'impression de vous voir les derniers 100m, et Yoann m'a fait sourire quelquefois avec ses chaussures et ses douleurs, le pauvre, toi aussi Monique quel courage tu as , et vous formez tous trois un trio plus que sympathique,et un couple hors du commun, mais pas des chemins, je vous dis bravo! j'étais émue par la petite Lilou . Toujours enthousiaste de lire tes récits Monique, et j'ai aimé les poèmes de Jc

 

A tous ceux rencontrés sur notre magnifique chemin, à tous nos hôtes qui nous ont ouvert leur porte, à tous ceux qui viendront faire un petit tour par ici...
"Kénavo comme on dit chez moi
Kénavo, on se reverra,
Kénavo, comment oublier ça,
Kénavo, je repasserai par là..."