NOTRE CHEMIN DE COMPOSTELLE 2008

ILS NE SAVAIENT PAS QUE C'ETAIT IMPOSSIBLE, ALORS ILS L'ONT FAIT. Mark Twain

 Me contacter pour le livre papier, vendu 13 euros.

 

 

                                    Cliquez sur la couverture pour en savoir un peu plus

 

Le seul pour l'instant en vente sur Amazone, format Kindle

Acheter Pas à pas de la Bretagne à Santiago

 

 

 

C'est celui qui s'égare qui découvre de nouveaux chemins

                                                                                                                 Nils Kjaer

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous trouverez ici des extraits de notre livre :

 

- Dans l'avant propos, vous trouverez quelques raisons à notre départ...

 

-  Extraits du journal de bord de notre chemin avec une page décrivant nos étapes 

 

- Une présentation d'une nouvelle décrivant mon chemin, du cancer à Santiago

 

 

_ Des extraits d'une nouvelle écrite de retour du chemin

 

Voyez aussi l'ensemble de nos photos commentées du chemin sur : picasaweb.google.fr/jcnini.sauvanet





Je mets ici une photo sympa... ce livre a été déposé en tant que livre voyageur.

Une lectrice, très ennuyée, m'a contactée, son chien avait commencé à déguster fortement la quatrième de couverture.

J'ai trouvé cela amusant, j'ai simplement demandé une photo du coupable...

Même nos amis les animaux l'ont trouvé sympa !!!!
Même nos amis les animaux l'ont trouvé sympa !!!!
Commentaires : 8
  • #8

    monyclaire (mardi, 13 novembre 2012 23:04)

    Commentaire de Paul De Simone :
    Pas à pas de la Bretagne à Santiago
    Bonsoir chère Mony, et cher Jean-Claude. Je suis fier de Jean – Claude, car il a su protéger sa petite femme, fragile ! Quelle aventure vous avez réussie là ! Je n’aurais jamais pu faire cela ; je n’aime pas marcher ! Vous pouvez être fiers de vous ! Bravo ! À vous deux, et à tous les autres pèlerins ! J’ai réussi à terminer votre
    voyage avec vous. Je suis épuisé tant vos récits sont prenants parfois, les erreurs de parcours, la pluie presque tout le temps oh la la ! Quelle galère ! Le mal dormir ! La bouffe pas toujours agréable ! Cela restera un souvenir unique pour vous et je vous envie bien sûr de ne pas pouvoir en faire autant je vous embrasse et vous dis un grand bravo bisous a vous deux. Paul De Simone

  • #7

    monyclaire (jeudi, 23 février 2012 13:12)

    Commentaire de Camille Arman, elle a lu " Pas à pas de la Bretagne à Santiago"
    Le cancer est une merde
    Quand on s’en sort on est plus fort
    Mony sait ça.

    Depuis elle a choisi de prendre le temps
    De donner du temps à ses rêves
    Au lieu de les rêver.

    Ca passe par :
    Mille sept cents kilomètres de foi et d'endurance
    Le système DSLRC
    Les maux de pieds
    Les logis trop petits

    Et plus encore…

    Des rencontres humaines
    Les retrouvailles avec les éléments,
    La faim, la soif, la boue et tout le tremblement .
    Heureusement elle n’est pas seule
    Son amour l’accompagne.
    Sans lui, elle n’aurait pas pu
    Ou du moins pas fini le parcours
    Celui-là. et peut-être un autre aussi...
    C’est le récit du compagnonnage d’une vie
    Et rien que pour cela…

    Marcher c’est se mettre au ralenti
    Aller à contre courant de l’inessentiel..
    Mony, merci de m’avoir emmenée avec vous sur vos Chemins de Compostelle,
    En parallèle
    Alors vous aussi lisez « Pas à pas, de la Bretagne à Santiago »,
    Vous en ressortirez grandis !

    Camille Arman

  • #6

    monyclaire (jeudi, 10 novembre 2011 17:22)

    Commentaire de Yvonne :
    "Je viens de terminer "pas à pas de la Bretagne à Santiago", je suis subjuguée par ce récit, j'ai vécu vos étapes en marchant près de vous tellement c'était bien.J'ai reconnu la campagne française, découvert l'Espagne, ce petit bateau..".Le courage de la fillette" félicitations, et les impromptus... Le relais des fils, famille, formidable voyage. amitié ."

  • #5

    monyclaire (vendredi, 05 novembre 2010 08:12)

    Coucou Irène
    J'espère que tu repasseras par ici pour lire ce message.
    Tout d'abord merci pour avoir acheté mon livre. S'il peut te décider à faire le chemin du Nord, là-bas, ce n'est que du bonheur (ou presque !!!!)
    Si tu as eu la chance d'être hébergée chez Jeannette et Augustin, c'est je pense parce que tu as fait tout ou partie du chemin ? Je serais ravie d'en "discuter" avec toi. Tu peux m'envoyer un message personnel ( colonne d'à côté).
    La soirée chez Jeannette et Augustin avait été magique...
    Amitiés
    Mony

  • #4

    Irène (jeudi, 04 novembre 2010 22:24)

    Bonjour Mony
    J'ai acheté ton bouquin et je l'ai lu d'une traite. Ce chemin de nord, il n'est pas facile. j'ai très envie de le faire moi aussi.
    Bravo pour ton courage.
    J'ai dormi moi aussi chez Jeanette et Augustin. Comme ils sont sympas! Nous avions parlé de toi.
    Ils t'ont beaucoup apprécié.
    Amitiés

  • #3

    coignee roger (mardi, 05 janvier 2010 19:37)

    j'ai fait la route d'Arles ce printemps du 15/4 au 21/6 par un temps horrible , mais que de souvenir. je compte repartir depuis chez moi (32 km de Cluny) et prendre arrivé au pyrénées le camino Norte et cela en 2011
    j'ai hate de repartir
    le chemin me manque

  • #2

    Lucien (mercredi, 30 décembre 2009 09:55)

    J'ai moi aussi fait le chemin du Nord et ,j'ai lu avec émotion vos extraits. J'étais parti du Puy, avais rejoins Irun.
    Merci

  • #1

    Julien (vendredi, 11 décembre 2009 08:29)

    Mon chemin partira de Saint Jean, au printemps prochain. Je n'ai pas encore établi mon itinéraire mais le passage par le chemin du Nord me tente.
    Merci pour ces extraits et bravo à vous
    Julien

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Joëlle (dimanche, 29 novembre 2009 11:03)

    Suite au message que j'avais posté sur le forum, relatif au chemin de St Jacques avec un chariot, je t'adresse mes remerciements pour ta réponse.
    J'ai par curiosité, consulté ton site que tu avais mis dans ta réponse.
    Je découvre un témoignage bouleversant, suite à ton cancer, ta découverte de la maladie, ta victoire contre ce dernier, ta volonté et au bout les chemins de St Jacques.
    J'ai eu l'impression, en te lisant, que c'était moi qui parlait.
    En effet, j'ai vécu moi aussi, la douloureuse histoire d'un crabe qui me dévorait, et ce en avril 2007. Comme toi, lors d'un banal contrôle.
    Ma vie a basculé ce jour là, et tout comme toi, j'ai pensé à ma mort. Ne sachant quelle serait l'issue ........
    J'ai été opéré en juin 2007, et j'ai subi des séances de
    radiothérapie, et j'ai depuis pendant cinq ans un traitement hormonal.
    Je vais bien, même si parfois, le moral a quelques faiblesses !
    Aussi, depuis plus d'un an et demi, j'avais en tête de faire le chemin de St Jacques.
    Cette idée s'est un peu plus matérialisée au mois d'octobre et j'envisage de partir au printemps 2010.
    C'est une envie mais aussi une nécessité et un besoin.
    Besoin de me retrouver, besoin de donner un autre sens à ma vie, besoin de donner, de faire des rencontres merveilleuses, de me découvrir et de découvrir plein de choses.
    Le chemin, j'ai commencé à le faire dans ma tête, il est parfois semé de doutes, d'incertitudes, de moments de découragement.
    Es-tu passée par là aussi ?
    Le chemin est le chemin de la vie, ou les chemins et il est temps maintenant que je l'oriente différemment, et j'espère avoir les réponses à toutes mes questions à l'issue du chemin.
    Au plaisir de te lire.
    Bravo encore !
    Ton témoignage m'incite encore plus à le faire !
    Au plaisir.
    Bonne soirée.
    Joëlle



Allez jeter un oeil sur le site de TheBookEdition, vous y trouverez de nombreux ouvrages de qualité, de ceux que l'on ne trouve pas ailleurs

http://www.thebookedition.com

Découvrez la playlist 5 avec André Rieu