Le recueil de cette équipée

 

Un recueil de 60 pages avec une vingtaine de photos couleurs

Pour toute commande s'adresser ici

En parcourant la Via Rhôna...

Notre arrivée à Port Saint Louis

Photo de Robert Buffet, merci à lui...

En 2012, nous avions marché de Genève à Saint Genix, par le Chemin de Compostelle

C'est à ce niveau que nous avions perdu le Rhône ( à ce niveau le Chemin coupait et on avait retrouvé le Rhône à Chavanay...
C'est donc de Saint Genix que nous commencerons notre périple.

Une organisation particulière ( voir mon article précédent), mais pour résumer, nous avons parcouru l'ensemble du trajet en ALLER ET RETOUR... 

Ce fut une superbe belle balade, de 1000 km pour nous qui avons tout parcouru en aller retour...  Par contre, nous ne dirons pas que nous avons parcouru la Via Rhôna dans son ensemble. Pour plusieurs raisons.  Il nous est arrivé de choisir un chemin moins confortable pour pédaler, un chemin caillouteux mais plus proche du Rhône. En effet, si la Via Rhôna suit la vallée du Rhône, elle s'écarte parfois du fleuve.

Il nous est arrivé aussi de choisir de parcourir un passage à pied. Par exemple, au Sud de Lyon, il existe entre Vernaison et Givors un magnifique sentier le long du Rhône...

De même, avant Avignon, nous avons fait une superbe incursion à l'intérieur des terres, une traversée magique d'une portion de Garrigue... Mon guide Compostelle propose une balade sympa vers Angles et le Chemin des Peintres... Ce que l'on va faire... et l'on va se régaler ! Angles est un village paisible mais magnifique.

Des peintres ont immortalisé quelques jolies vues du village, on retrouve leurs œuvres tout au long du " Chemin des Peintres"

Ensuite, sur les hauteurs du village, nous arrivons à un superbe panorama... une vue super dégagée, juste un peu de brume de chaleur...

Puis nous continuons par un long sentier à travers la garrigue... J'ai cru entendre Daudet :)

De km en km, nous descendons doucement la vallée, en suivant ce Rhône... J'ai découvert que cette vallée cachait des trésors malgré cette image que j'en avais, ces souvenirs d'une vallée très industriallisée ( ce qui est vrai mais de superbes belles échappées sont à découvrir)

Et, doucement, nous arrivons à Port Saint Louis, terme du périple...

Nous y sommes accueilli par Robert, merci à lui d'avoir été là et de témoigner, grâce à ses photos, de notre arrivée.

Grâce aux nombreux articles de son blog, Robert nous a tellement bien parlé et décrit sa ville que j'ai l'impression de bien la connaître.

Avec, pour le dessert cette courte promenade ( que nous avons parcouru à pied) vers la plage Napoléon...

 

Au plus près du Rhône, au niveau du Péage de Roussillon...

Petite incursion dans la garrigue... Vers Angles

Conclusion

Nous avons fait une super belle balade mais je voudrais tout de même apporter une précision importante. Cette Via Rhôna n'est pas tout à fait terminée et il y a des secteurs qui restent pour le moins délicats, voire dangereux à parcourir avec de jeunes enfants par exemple. Je conseillerais juste de bien s'informer avant un départ en famille. Il y a des tronçons superbes, calmes et agréables. Bien les identifier et prendre ses précautions pour les autres....

Toutes mes photos sont à découvrir ici 

J'ai commencé à mettre des commentaires, c'est très long... Je ne mets souvent que le nom de la localité et pour cela j'ai fait confiance à la localisation de mon téléphone...

Plage Napoléon...

Photo Robert Buffet, merci à lui...

J'ajoute un petit mot à propos de cette Via Rhôna qui n'est donc pas terminée. Certains tronçons restent à faire. Cela progresse chaque année et nous avons eu de belles surprises. Il nous a été difficile d'avoir des renseignements précis sur l'état d'avancement des travaux. Nous n'avons pas toujours été renseigné dans les offices de tourisme qui, le plus souvent, n'en savaient pas davantage que nous, voire moins.

Alors, il est important pour moi de signaler que d'autres, au contraire, ont cette curiosité professionnelle, cette envie de savoir exactement ce que leurs clients vont rencontrer au départ de chez eux ( en amont et en aval )

Il en est ainsi de ce propriétaire de camping qui nous a si bien renseigné, là où la veille, dans un office de Tourisme, nous avions eu en réponse de nos questions des " Il me semble que" et "J'ai entendu dire que"

Alors un peu de pub pour ce Monsieur que je salue au passage... Amical souvenir...

Camping du Lion

Chemin Ile du Chenevier

07700 Bourg St Andéol

 Et pour ceux que cela intérressent, ils louent même des roulottes !

 

Je parlerai plus tard de quelques autres adresses interressantes, plutôt tournées vers les produits locaux, côté dégustation....

Je viens de terminer mon recueil, court récit de cette jolie balade. Les derniers mots : "En conclusion, que retenir de cette équipée ? 
Je retiens le confort apporté par notre fidèle Berlingo.
Je retiens qu'en vélo, on va plus vite, plus loin. Mais, malgré tout, je n'ai pas changé d'avis, la marche garde ma préférence.
Je retiens toutes les belles échappées le long de ce Rhône. Pour l'avoir côtoyé si longtemps, mon regard a changé. Dans mes souvenirs, la vallée du Rhône n'étaient qu'industries.
Mais je retiens surtout tous les bons moments passés avec chacun de vous : Cathie et Pierre, PascaleFrançois et sa jolie famille, Edmonde et Noël, Deniseet Jean Luc, RobertEsméralda et son JC, Véronique et, pour finir, notre Yoannchez qui, encore une fois, notre équipée s'est terminée, dans le bonheur de le revoir... Un grand merci à chacun de vous..."

Commentaires : 0

mar.

31

oct.

2017

La Via Rhôna - recueil de notre équipée

Le recueil de cette équipée

 

Un recueil de 60 pages avec une vingtaine de photos couleurs

Pour toute commande s'adresser ici

Lire la suite 0 commentaires

sam.

28

oct.

2017

Fleurs de Pavé - SDF ? " Je n'étais pas à l'abri, vous ne l'êtes pas non plus...

Fleurs de Pavé de Claude Cotard

 

 " Je n'étais pas à l'abri, vous ne l'êtes pas non plus"

Il y a tout un monde de différences entre le récit et la lecture de ce même récit, bien installé « chez soi ». Il y a un toit, des repas chauds, l'accès à l'eau, à la douche, une armoire avec des vêtements adaptés à chaque saison, un espace pour faire sécher son linge. Un endroit pour dormir en toute tranquillité. Un toit pour, aussi, se soigner, et préserver notre si précieuse santé. Une adresse pour maintenir le côté social, pour exister, pour avoir une chance de trouver un travail... Tous ces petits riens, toutes ces choses si habituelles qu'on en arrive à les considérer comme normales. Et qui, oui, devraient être normales et accessibles à tous. Mais... qui ne le sont pas.

Claude nous raconte son quotidien... La peur. La honte. La fierté aussi. La foi.

Les tracasseries administratives pour les demandes d'aide. La lutte perpétuelle contre le renoncement, l'envie de se laisser aller. Résister aussi aux propositions alléchantes pour « trouver du fric facilement ».

Le sort des femmes SDF, peut-être encore plus terrible.

Mais aussi l'entraide, le soutien, la sollicitude entre compagnons de galère. «  J'ai laissé ma cave à Nora qui en a plus besoin que moi »

«  SDF, ce n'est pas un métier facile. Dire qu'il y en a encore qui croient qu'on s'amuse » ...

Il n'est pas toujours si facile de partager certains souvenirs. Quel que soit le gros os qu'on a eu à traverser, lorsqu'on réussit à s'en sortir, il est souvent tentant " d'oublier", et ranger les souvenirs au plus profond de soi...

Je persiste à dire que tout témoignage est important... La vie réserve parfois de bien tristes surprises mais savoir que d'autres sont passés par là et s'en sont sortis est un message d'espoir... aussi... Et, pour les autres, ouvrir un peu les yeux sur ce qui se passe au-delà de leur petit monde sans souci leur permettra peut être de relativiser... Encore faut-il qu'ils acceptent de lire et de s'informer, ceci est un autre problème...

Merci à toi Claude de nous avoir permis d'entrevoir ce monde, pour essayer de comprendre un quotidien inacceptable. Au moins essayer de changer les regards. 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

11

oct.

2017

Pas à pas de Séville à Santiago - Récit disponible

Lire la suite 2 commentaires

mer.

04

oct.

2017

En parcourant la Via Rhôna...

Lire la suite 0 commentaires