Vengeance d'outre tombe de Christine Casuso

Mon avis 

Je dois avouer que l'univers dans lequel évolue Chrisitine n'est pas celui que je recherche pour mes lectures. Pour autant, j'aime m'y égarer de temps à autre. Parce que Christine sait bien entraîner ses lecteurs à sa suite. Avec toujours les mêmes arguments : elle leur laisse peu de temps pour respirer, peu d'occasions pour s'échapper. On est happé dès les premiers mots et, à l'instar de cette pauvre Zoé, prisonnier et dans l'attente de réponses. Tout va très vite, je reconnais bien là le style de l'auteur. Pourtant, malgré tout, quelques temps plus léger, comme pour nous laisser reprendre notre souffle : Quand on suit, bièvement, l'enquête de la police ou lorsqu'on partage un peu de temps avec le kidnappeur...

Il y a deux fins possibles, oui... L'auteur a bien fait d'écrire la seconde, mais ce n'est que mon avis... Ainsi, je trouve que l'histoire "finit bien"

Bravo à toi Chris et merci pour cette nuit d'insomnie...

 

 

Voici le 5ème roman que je lis de cet auteur ( voir la liste plus bas. certains ne sont peut être plus disponibles, pour acquérir les autres, le mieux est sans doute de contacter l'auteur

Enfer et damnation

Le château de l'angoisse

Le livre des ténèbres

Une porte sur l'enfer

Quatrième de couverture 

"Zoé est kidnappée et retenue prisonnière dans une demeure isolée. La jeune femme est atteinte du syndrome de Stockholm. Elle redoute son bourreau autant qu’elle en est éprise. Les bruits et les faits étranges vont émailler son quotidien, mais sont-ils juste le fruit de son imagination ? L’enfermement prolongé lui pèse, en perdrait-elle la raison, ou cherche-t-on à lui faire perdre ? Ou alors la demeure serait-elle vraiment hantée. ? Va-t-elle réussir à s’enfuir ? Va-t-elle en sortir vivante ? Pourquoi a-t-elle été enlevée ? Par qui et dans quel but ? Qui peut lui en vouloir à ce point ? Autant de questions auxquelles il vous faudra répondre. Ce thriller psychologique fantastique est un huis clos qui vous laisse le choix entre deux fins possibles. Mais aurez-vous assez de curiosité et aurez-vous gardé assez de souffle pour aller jusqu’au bout ?"

Le mot de l'éditeur

En étant coupée du monde, Zoé - retenue prisonnière - subira le supplice du silence, de la solitude, du manque de nourriture et la peur de l’abandon. Le lecteur devra démêler le réel de l’imaginaire. L’héroïne perd la raison ou cette maison aux apparences si tranquille est-elle hantée ?

Commentaires : 0