Un été trop tranquille de Eric Robinne

  Aux éditions Aleumar

 

 

On plonge dans ce roman et on n'a guère envie de le quitter. L'auteur sait nous tenir en haleine, il installe tranquillement tous ses personnages, nous les présente, le fond de l'histoire prend forme, les situations se précisent et il ne nous reste plus qu'à suivre le déroulé de cette enquête policière. Cette fois-ci l'auteur nous entraîne dans les noirceurs de la seconde guerre mondiale, les dérives et ses monstruosités, entre clonage et autre expérience sur les humains.

Matthieu, le lieutenant de police, est arrivé par pur hasard au milieu de l'intrigue. Il en est de même pour Daniel, un des personnages principaux. Ensemble, ils vont essayer de démêler ce qui se révèle de plus en plus être une histoire sordide. Plus il avance, plus il en apprend, plus Daniel a l'impression de se perdre, il ne se connaît plus, ne se reconnaît plus...De rebondissement en rebondissement, ce roman ne nous laisse guère le temps de souffler. La fin est surprenante, la dernière page, inattendue. Un bon roman.

Quelques fautes et coquilles persistent mais je pense que depuis, elles ont été corrigées par l'auteur.

 

 

Bien qu'on y retrouve certains protagonistes, le second roman ainsi que le troisième peuvent se lire indépendemment. Il s'agit de "la fille aux sex toys", suivi par " Joue et sèche tes larmes"

       Ensuite vous pouvez lire " Opération Diamant Noir " et " Les hommes qui voulaient la guerre"

Commentaires : 0