Née à 32 ans de Brigitte Guilbau

Parce que je réponds oui à la question posée page 20, je me sens le droit de lire ce récit... Difficile de vraiment comprendre le vécu de cette jeune femme ou plutôt de cette jeune future femme... Difficile de prendre la juste  mesure de sa souffrance... C'est tellement injuste.

Découvrir la dure réalité quand il y a eu comme une fausse donne au départ... comment se sentir bien dans une vie où rien ne vous correspond ? Un récit écrit avec tact pudeur et sensibilité...

Un très long parcours avant de gagner sa juste place... 

 Après un tel combat, après tant de lutte, les derniers mots de ce roman m'ont paru bien cruel... et savoir que ce n'est pas de la fiction est encore plus attristant... Quand cessera-t-on de juger et de condamner ceux qui n'entrent pas dans les moules qu'un  monde stupide voudrait imposer ? 

Quatrième de couverture :

Gaëlle, c'est une fille.
Une fille très sympa, une amie.
Mais Gaëlle a un problème, elle a beau dire à tout le monde qu'elle est une fille, personne ne la croit.
Parce que Gaëlle, quand elle est née, c'était un garçon.
D'abord, elle a essayé d'être ce qu'on disait qu'elle était.
Et puis, elle a dit non… À 32 ans, une analyse génétique autorise l'opération. Mais comment la payer ?
C'est son histoire, l'histoire d'une vie pas comme les autres parce que la fée du sexe s'était trompée… Et parce que les humains n'aiment pas la différence.
L'histoire d'une vie avec humour et larmes, un récit fort comme nous en offre Brigitte Guilbau. Une histoire de vie tendre et violente, plantée entre la réalité sociale et la vérité humaine.

 

A propos de l'auteur :

Fille d'un papa d'origine bretonne et d'une maman ardennaise. Enfant je voulais être chef apache, prenant conscience des réalités ethniques j'ai alors voulu être cow-boy genre 'danse avec les loups ou little big man". Adolescente, je voulais partir avec l'équipe de Cousteau. A 16 ans je revendiquais l'existentialisme, 30 ans après St Germain des Prés...Juste aboutissement, je suis dans la philo aujourd'hui...Ma passion ? La vie..Reconnue par mes pairs pour mon engagement citoyen j'ai été lauréate du Prix Reine Paola, j'ai reçu le prix Condorcet-Aron et reconnue Enseignant Entreprenant par la Fondation Free. Tous mes écrits traitent du Sens qu'on donne à sa vie...espoirs, doutes et engagements...

Commentaires : 0