LE DOLEUR de Patrice Valette

 

Une incursion au milieu du 19ème siècle, dans cette jolie province du Forez. On apprend à mieux connaître la vie des scieurs de long, des doleurs, tous ces hommes qui se déplacent au gré de leur chantier.

C'est une histoire qui sent bon le terroir, qui nous parle de ces petits coins de France comme on les aime. Un livre bien écrit, juste ce qu'il faut de description, sans longueur. La forme est parfaite et le fond de l'histoire m'a comme envoûtée...Je n'en parlerais pas, gardons la surprise pour les prochains lecteurs, mais je n'avais qu'une crainte : que j'arrive à la fin du livre sans avoir toutes les réponses. C'est toujours ce qui est à craindre quand un auteur a décidé de faire deux ou trois tomes comme ici. Ce n'est heureusement pas le cas, les choses se mettent en place tranquillement et si on entrevoit bien une partie de la suite, l'essentiel a été résolu.

On part à la rencontre de personnages attachants. Tous. Ils deviennent des proches, j'ai eu l'impression de les (re)connaître. Bien décrits, comme photographiés. J'ai entrevu le sieur Lucky Lucke, vous savez celui qui, imperturbable, regarde la scène sans broncher, paisible, et tout à coup se détend tel un serpent...Notre héros est un peu comme cela lorsqu'il cale sa brindille entre les lèvres : attention danger ! On vit, on partage avec lui ses angoisses, ses colères, ses espoirs, au milieu d'une intrigue bien ficelée.

Un vrai coup de cœur, un bon moment de lecture, vraiment.

 

 

 

 

Commentaires : 0