Le cahier de Véronique Audelon

Pour moi, la durée que me prend la lecture d'un roman est un bon indicateur de la qualité ou, du moins, du plaisir que j'ai pris ou non à le lire. Là, s'il y a eu une semaine d’intervalle pour cause d'absence, je n'ai mis, en tout, que trois soirées à le lire. Et je me reproche de l'avoir lu si vite, je me reproche de ne pas l'avoir davantage dégusté. Toujours ce même souci avec un très bon livre, vouloir découvrir la totalité de son contenu et savoir par avance qu'on regrettera de découvrir trop tôt le mot final.

L'auteur nous fait partir pour un formidable voyage dans le temps, de belles reconstitutions historiques. Aujourd'hui, hier, voire avant-hier, par de savants aller-retour, nous suivons le cheminement de ses personnages, sans jamais nous perdre. Je me suis beaucoup attachée à l'histoire de Thalie, le personnage d'aujourd'hui. C'est par lui et avec lui que nous allons partir à la découverte de son passé et il est ô combien intéressant, surprenant et déroutant.

L'auteur possède aussi l'art de la description sans jamais lasser son lecteur. Un long roman où l'attention, la curiosité, l'impatience du lecteur est en permanence entretenue. On ne lâche pas ce livre avant d'en connaître toutes les révélations. La dernière est le bouquet final, totalement imprévisible. Pour moi, ce fut presque brutal, si brutal que, oui, je suis revenue en arrière pour relire ce roman, avec cette toute dernière donnée... Impressionnant et très réussi. Bravo à l'auteur...

Pour le commander c'est ici


Les autres livres de Véronique

Écrits de la lune


Commentaires : 2
  • #2

    monyclaire (lundi, 29 décembre 2014 19:11)

    Beau et long chemin à ce cahier, bisous à toi

  • #1

    Petite Fée de Provence (lundi, 29 décembre 2014 18:32)

    Merci d'avoir été parmi les premières à le lire et à donner ton avis sur mon bébé joli et tout neuf !!!!!!!!!!!!!!!RIRES
    Que chacun de ses lecteurs puissent faire un beau voyage, c'est tout ce que je souhaite, quel que soit le nombre de voyageurs !
    Bisessssssssssssssssssssssssss