La page de Essomba Mvogo Freddy Stallone

MOI, MON REGARD

 

Quatrième de couverture

 

Une question "Pourquoi la vie refuse-t-elle de changer face à tous nos efforts ?" Une vie que nous vivons tous, mais nous éloignons seulement et peu plus chaque jour de "cette vie" qui semble être...
Nos douleurs, nos peines, nos souffrances, et même notre bien-être tout semble perdre sens, mais semble tout aussi bien donner ce sens de vie, nous avons tous une image de la vie, nous voulons tous, se construire une image d'elle, mais n'est-ce pas toujours un reflet sombre et étranger qui apparaît derrière ce miroir de vie ?
 Une seule image de vie, une descendance sans frein...

Profil de l’auteur

L'auteur parle très explicite de cette vie que nous formons tous, il parle clairement de notre vie, à travers une petite histoire au début pour nous plonger clairement dans le sujet et aussi dans la réalité, car c'est sur cela que se base tout d'abord cette œuvre, une réalité connue de tous, une réalité qu'il dit « personne ne peut l'ignorer » alors, Stallone nous plonge dans un Monde comme un aimerait l'entendre, dans un monde de citations, un monde proverbes qu'il dit « un monde dont vous êtes les vrais auteurs », une lecture qui ne semblera pas nous faire rêver, mais nous faire savoir, savoir, et même se rappeler, car tel est son logo « je ne vous dis rien de nouveau, je vous rappelle juste »... Un livre passionné de réalité, un livre vrai qui ne juge pas ou ne critique guère, qui ne nous dicte pas non plus une conduite à suivre, mais que l'on aimerait par son caractère, car se repose sur tout ce que nous avons créé « la vie », une vie que l'on semble tout aussi oublier... Il parlera tout aussi bien de tous les sujets de vie, tout du moins les plus importants (bonheur, souffrances, maux...) et donnera une vision objective de ceux-ci, pour ne pas dire les simplifier et une vision qu'il dit partager de tous dans notre jardin de pensées...Rappelez-vous donc vite et qu'ensemble on nourrit ce bonheur endormit au revers de nos douleurs...

Bio de l’auteur

L'auteur se nomme Essomba Mvogo Freddy Stallone, jeune auteur de son état, il a toujours été admirer par la beauté de nos pensées alors écrit depuis quelques années pour apaiser sa soif de pensées et c'est juste cette année qu'il a décidé de nous partager avec nous un de ces chefs d'œuvre qui n'est pas certainement le premier, mais le premier à voir la route de l'auto-édition chez Thebookedition malgré les propositions de certaines maisons d'édition, il a continué sa voie. Son premier roman « Moi, Mon Regard » qui a été très apprécier de ses lecteurs par son caractère approprié, son style d'écriture simple unique provient juste d'un travail dur et sans relâche... Un livre qui semble bien avoir une suite réclamée par ses lecteurs, une suite qui semble avoir commencé à fonder son chemin de titre « A l'apogée de la souffrance : l'importance de la chose et le sourire de la pensée... » Sera bientôt compté parmi nos images de livre vu par nos pupilles...

Extraits du romans

 

Lorsque nous jetons un coup d'œil autour de nous, nous remarquons que tout va dans le même sens tout semble aller dans la même direction et parfois l'on se sent oublier, l'on se sent spécial, l'on se sent différent, un peu différent de la normale, mais ceci c'est juste parce qu'il semble avoir une normale, une normale que l'on semble toujours connaitre, une normale qui semble toujours avoir existé, qui semble toujours être là, car c'est elle qui semble donner sens a toute chose, c'est elle qui semble donner sens à notre vie, à notre existence. Alors, nous ne nous battons qu'à la suivre, nous ne nous battons qu'à suivre cet exemple-là, cet exemple qui semble être toujours aussi proche de nous que notre propre souffle de vie. Ainsi, nous n'avançons que tous dans la même direction, dans le même sens de vie et ce peu importe le chemin ou dirais-je le sens, le sens dans lequel l'on décide de se faufiler, dans lequel on décide de survivre, alors rien ne semble plus étrange, étrange, à notre connaissance, étrange à nos yeux. Mais au-delà de tout cela, nous verrons que chaque jour, nous cherchons à connaître un peu plus, nous cherchons à savoir, nous cherchons à découvrir un secret, un secret qui n'est pas de ''vrai'' en réalité, nous cherchons à découvrir de nouvelles choses, d'avoir de nouvelles expériences et d'arracher un peu ce minable sourire à la vie, alors certains se disent être pour... D'autres se disent être là pour juger, critiquer et bien d'autres que je ne peux m'en souvenir, alors c'est là où la vie prend tout sens, c'est là où ils donnent tout sens à la vie, c'est là où notre misère commence, c'est là où notre gaité commence, c'est là où notre souffrance prend sa propre nativité... Mais beaucoup parler pour l'instant, ne fera que perdre notre enthousiasme, cet enthousiasme-là que l'on a à chaque fois que l'on veut lire un nouveau livre, cet enthousiasme que l'on a chaque fois que l'on veut prendre une décision, à chaque fois que l'on veut porter un ''esprit critique'' comme ils disent... Alors, j'ai fait des expériences, j'ai voyagé un peu, j'ai vécu un peu, j'ai eu une vie qui ne sort pas très de l'ordinaire comme dans tous les romans qui semblent tant nous faire rêver, qui semble tant nous donner un peu d'espoir a chaque instant, à chaque moment de notre existence, en fait, je veux dire que j'ai connu des gens comme vous, j'ai connu la souffrance ; j'ai connu la tristesse, la gaieté, et même le Bonheur alors j'ai su tout ce que vous connaissez tous les sentiments que vous partagez si bien, car eux façonnent votre existence, eux façonnent notre vie, façonnent nos relations, façonnent chaque instant de notre existence... À la fin d'été 2013, je n'ai plus exactement le jour en mémoire, j'ai perdu la précision de l'évènement, je me rappelle seulement que c'était un jour pas très spécial un jour un peu comme les autres, les oiseaux des anges berçaient nos Oreilles au lever du jour et la douce chaleur du soleil planifiait comme toujours nos dures journées de travail, en fait ce jour, c'est le jour où j'ai décidé d'écrire quelque chose, quelque chose de pas très important, de pas très nouveau, car c'est vous qui me l'avez communiqué, vos peines, vous souffrances, votre Bonheur... Alors, j'écris un livre qui regroupe tout ce dont vous connaissez et partagez, tout ce qui vous fait vivre, souffrir et même rêver. J'ai essayé de lancer un coup d'œil pour voir ce qui se passe autour, j'ai cherché, à expliquer, à vous donner des raisons comme le font tous ces gens qui façonnent votre réel, tous ces grands romanciers et écrivains que je ne peux m'en souvenir...J'ai longtemps cherché et observé jusqu'à l'épuisement et alors vous m'avez communiqué la réponse, la réponse à votre propre problème, à votre propre souffrance alors comme j'aime tant le dire '' la suite de mes mots n'est guère une invention, mais seulement un rappel'', je vous rappelle seulement ce que vous m'avez dit, ce que vous m'avez appris,nous vivons depuis un bon moment, certains naissent, certains meurent, d'autres vivent, d'autres survivent.....

Pour se procurer ce livre

Quelques avis de lecteurs

Jordan : le titre de cet œuvre m'a parue premièrement osé pour dire ce qui est vraie, je me disais que « qui peut bien être cet auteur qui partage sa vision comme si c'est la bonne » mais après m'avoir dans sa lecture je ne peux que remercier celui de m'avoir donné l'occasion de l'avoir lu, un livre si je n'abuse pas pour dire magique par ces propos, par ce que l'auteur veut dire et ce n'est même pas sa vision qui paraît dans l'œuvre mais une vision endormie et partagée de tous comme il dit... Le livre à lire, j'en suis sûr...


Bengo : juste un seul mot pour décrire ce livre « un livre écrit de tous », alors si tu ne crois pas lis le


Anna :
 je ne vais pas dire incroyable, car ce n'est pas le plus beau que j'ai lu, mais je vais dire « bravo », car c'est le seul qui m'a fait me rappeler d'un sentiment oublié, comme il a dit « vivre sans vivres », bravo Essomba


Stef : au moins un qui a osé, il nous dit ce que nous ferons dans le futur, Magie et Incroyable... Le pire de tout il a raison... Lol




 


Commentaires : 0