La page de Elisabeth Charier

Le mot de l'auteur :

Ce récit est ce qu'on nomme une fantasy. pas de vaisseau spatial, pas de terrien découvreur de terre.

je vous mets la 4ème de couv' et un extrait.

 

Aux confins de l’univers, deux entités affamées se disputent les âmes des mortels provoquant la destruction des mondes qu’elles enveloppent de leur essence.

 

Le tome 1 : deux naissances

Après l’explosion de la centrale jaya, les habitants de Gahila, petit satellite d’une planète gazeuse, doivent réapprendre à vivre comme leurs ancêtres.

Bahass et Araya, entités immatérielles, poursuivent le duel.

 

Extrait 1 : Bahass et Araya (prologue) :

Aucun corps n’enfermait ces deux essences spirituelles, elles évoluaient librement dans l’espace. Sur une planète aujourd’hui éteinte, un prêtre éclairé les nomma Bahass et Araya. Ces « existences » séduisaient les âmes pour étendre leur psyché.

 

Extrait deux : Salia offre son âme à Bahass

Salia obéit. Elle se laissa bercer par les psaumes aux sons inédits et incompréhensibles de ses mères. Un chant lancinant remonta du fond des âges, une litanie qui, peu à peu, lui suggéra des images chaleureuses, douces, voluptueuses. Un quotidien d’un autre temps émergea du tréfonds de sa mémoire, celle qui lui avait été transmise par ses aïeules. Elle s’allongea et s’oublia dans un sommeil profond, car Bahass ne pouvait l’atteindre que dans cette inconscience.

 

Au-dehors, l’absence d’astre plongea Camara dans les ténèbres, mais dans la petite chambre sans fenêtre, un éclairage singulier diffusait son aura rouge. Ni bougies ni torches, cette lumière funeste suintait des murs, émanait du sol… des six femmes ; Lina, Asha, Maya, Toïa, Onohoue et Sybal qui répétaient inlassablement les mêmes sons inscrits dans leur mémoire atavique par l'Asham maudit.

 

Les mots sonnaient juste, l'incantation fonctionna. Salia roula doucement sur le dos comme poussée par une main géante. Maya se redressa sur les genoux et posa l’antique feuille sur son ventre. La magie de Bahass s'éveilla, l'épais livre se reconstitua sous les regards émerveillés des descendantes de Taligah.

 

 

 

Mon avis personnel :

Ce roman nous captive et, en même temps, il nous faut rester vigilent pour ne pas nous égarer, pour ne pas nous laisser distancer par le récit. Un récit qui couvre tout de même près de trois cents ans...Alors nous sommes partis, non pas pour un sprint mais bien pour une course de fond...

Pourtant, à aucun moment, on n'a envie de lâcher, pour souffler un peu...Bien au contraire.

Le bien contre le mal, une lutte de toutes les époques, de tous les temps.

Les années 2500, 2800...Et pourtant, à quelques détails près, on pourrait adapter ce récit pour en faire une histoire contemporaine. L'acharnement pour obtenir plus, gagner plus, au détriment de notre planète. Les puissant qui s'acharnent sur les plus faibles.

Un récit très bien construit, fort bien détaillé sans jamais lassé le lecteur.

Je ne suis pas fan de fantasy mais j'ai lu ce livre avec plaisir. Un seul bémol, qui ne regarde que moi : Au tout début, j'ai eu un peu de mal avec la géographie des lieux ( malgré la carte fournie au tout début) et le nombre de personnages à bien situer. Mais c'est compréhensible, il faut bien présenter tout cela. On part pour au moins deux tomes, ceci explique cela. Je le redis : une course de fond.

J'ai lu ce livre dans le cadre des livres voyageurs...Merci donc à l'auteur. Bravo à toi Élisabeth et merci d'avoir fait voyager ce livre.

 

 

Pour se le procurer : ici

 

 

 

 

Quelques avis d'autres lecteurs :

Commentaire de Yano Las :

Gahila de Elisabeth Charier:

 

Je viens de finir Gahila et j’ai beaucoup aimé le style d’écriture, le rythme soutenu, l’imagination débordante de l’auteur Elisabeth Charier.

 

Sur la planète Gahila

Bahass et Araya , il y a

Un monde nouveau cohérent

Et des personnages attachants

Du rythme et de la fantaisie Lecture plaisir et poésie.

Yano Las

Bonne lecture à toutes.

 

http://www.edkiro.fr/ gahila.html

 

un petit com d'Alice qui fait bien plaisir

A propos de Gahila, que je viens de finir :

"Elisabeth Charier nous entraîne dans un monde original, riche, insolite. Son écriture efficace, captivante, souvent poétique, se met au service d’un récit bien construit et prenant. Fascinée, j’ai suivi avec angoisse les tentatives de ses héros d’échapper à l’influence maléfique que l’entité Bahass exerce sur les mortels, avide de prendre le dessus sur sa rivale Araya. Bien et mal s’affrontent, combats et batailles se succèdent, les intrigues se nouent et se dénouent sans répit. Un premier tome fort, attachant, qui interpelle sur bien des questions actuelles comme l’écologie, la justice sociale, le racisme et l’exclusion..."

 

"Captivant, ce roman l'est sans nul doute! de la première à la dernière page, on est pris dans l'histoire particulière de Gahila, planète où s'affrontent deux entités au détriment des peuples qui l'habitent. Roman de science-fiction mêlé de fantasy, il s'inscrit pourtant au coeur des problèmes de notre société, avec la question de la responsabilité de l'homme face à la destruction de la nature, la recherche effrénée de pouvoir, la manipulation des masses... Le style à la fois simple et détaillé, fournit une flopée de personnages aux caractères variés, dont on prend plaisir à suivre les aventures et à comprendre le lien qui les relient au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture. Très bonne lecture donc, dont on ne peut qu'attendre fébrilement la suite!"

Nyonoshii