La page de Christophe K-Geng

 

 


Quatrième de couverture

 

Je suis à l’extrémité de ma vie et de ce que je voulais construire.
Il suffirait d’un rien pour que tout explose.
Comme si rien de cette vie n’avait réellement existé.
J’ai honte de moi.
J’ai honte de ce que je suis devenu.
J’ai honte de ce que je ressens.
Parce que je n’éclate pas.
Parce que je n’explose pas.
Parce que je n’implose même pas.
Ma vie vient de s’interrompre.
Mon rêve le plus beau.
Ce petit rien qui me tenait en vie.
Ce petit rien auquel je croyais vient de partir en mille morceaux.
Mon petit paradis. Ma petite vie. Mon amour.
Mon petit coin de bonheur.
En un claquement de doigts.

 

Le profil de l'auteur :

 

Christophe K-Geng retranscrit totalement par son écriture, l'époque dans laquelle on vit à travers son premier roman. Une histoire d'amour avec une fille asiatique sur un fond de monde urbain en pleine décadence. La perte de soi, de son identité. Peut-on accéder au bonheur ? Et sous quelle forme ? Une écriture interne liée au personnage principal incite le lecteur à se plonger dans la conscience et le fond humain de ce que nous représentons et voulons au plus profond de nous... Psychologiquement abouti, extrêmement sombre, angoissant, souvent beau et triste. Le mélange est détonant ! "Puis vint le silence" est le premier roman de Christophe K-Geng. A découvrir de toute urgence. Vous n'en sortirez pas indemne.

Bio de l’auteur :

Christophe K-Geng écrit depuis dix ans. Pour éviter de laisser ses manuscrits dans les tiroirs, il a décidé en 2013 de se lancer dans l'auto-édition. Malgré le fait qu’il a reçu des réponses positives pour éditer ses romans dans de petites maisons d’édition, son choix s’est finalement orienté sur l’autoédition pour garder « la maîtrise » de ses œuvres et donc avoir une liberté qui n’a pas de prix. Le 11 décembre 2013, son premier roman « Puis vint le silence… » sort enfin sous la forme papier après un travail considérable pour que le rendu soit littéraire, sans fausses notes et professionnel. Peu de temps après, dans le courant du mois de décembre, Christophe K-Geng décide de retoucher son second roman qui sera disponible au printemps 2014. Pour le moment, tout ce que l’on sait, c’est qu’il a écrit quatre romans qui verront le jour prochainement. Son temps libre, il le passe principalement à lire et à écrire. Son écriture à fleur de peau, son style singulier et unique. Christophe K-Geng écrit « Avec le cœur et les tripes, en transe ». « Puis vint le silence… » est décrit selon ses lecteurs comme une œuvre magistrale, bouleversante, indélébile, inoubliable. À vous de découvrir cet écrivain…

 

 

 

Deux extraits du roman :

 

"Je subis ce que je ne trouve pas le moyen de contrôler. Je suis dans l’entre-deux du fond de ma conscience. Je ne suis plus à la surface. Je commence à être parasité. Métastasé. L’étincelle. La lumière rouge. Je flirte avec moi-même. Ce rien du tout de traître qui a tout abandonné. Ce rien du tout de brin fané. Et je ne sais pas encore si c’est maintenant que le bateau est censé couler. Ce qui suit n’est qu’un journal intime. Un tas de feuilles prêt à être jeté dans une poubelle ou avalé dans une broyeuse. Mais en fait, ce n’est rien de tout ça. Ce n’est qu’une écorchure au palais. C’est une déchirure interne contenue. Déjà-vu. Tout est déjà vu. On a entendu les mêmes trucs à la con toute une vie pour finalement en revenir au même point. Un gaz soporifique. Notre vision est transformée à chaque minute qui passe. Tout ce qui nous entoure nous déforme pour nous mutiler."

 

 

"Je ne suis plus dans le film muet en noir et blanc, ni dans la fresque, mais dans un décor de théâtre. Je suis un valet qui ne bouge pas. Un rôle d’arrière-plan même pas payé pour jouer un rideau. Je ne suis même pas figurant. Je n’ouvre pas la bouche, je ne bouge pas, on ne me regarde pas. D’ailleurs, on me voit à peine. Je suis juste là, histoire de combler le décor. Histoire de dire que j’étais là le jour où on me demandera. On est juste des spectateurs de notre vie. Et si je ne bouge pas dans le décor, c’est finalement simple à comprendre. C’est juste parce que je suis dans un siège au fond de la salle, que je ne vois pas très bien, mais que je m’aperçois dans l’arrière du décor. Un spectateur de ma vie. C’est tout ce que je suis."

Quelques avis de lecteurs

 

Stéphane

Je viens de finir le livre. Quel plaisir ! Longtemps que je n’avais éprouvé telle émotion. Je ne pouvais arrêter ma lecture. Quel beau livre ! Je lis beaucoup. Il est certain que ce livre sera dans le classement de tête de mes livres préférés. Je ne regrette pas les livres ou je me suis ennuyé si c’est pour de temps en temps tomber sur un livre comme celui-là. J’ai aimé cette belle écriture. Il est vrai qu’on n’en sort pas indemne. Je lirai le prochain livre c'est certain.

 

Solène

Un livre, une histoire inoubliable. L'écrivain m'a transporté dans son univers grâce à son style d'écriture et à la profondeur de ses mots. Pour moi, une pure merveille littéraire qui m'a bouleversée. Une seconde lecture sans hésiter s'impose.

 

Céline

Ce livre est bien plus qu'un roman. Il m'a imprégné dès les premiers mots jusqu'à la fin. Il ne s'explique pas, il se vit, se ressent, des sentiments uniques très forts, durs et beaux à la fois. Il reste en moi dans mon âme, dans mon cœur, je ne trouve pas les mots pour le décrire ou si peut-être, je dirais mon coup de foudre. Je ne suis pas déçue. Non ça va pas, mais je le savais déjà en moi. Je n'ai jamais eu peur, il ne m'a pas quitté, j'en reviens encore pas . À bientôt .

 

Marilyne

Quelle œuvre ! Quel écrivain ! Quelque chose de très fort fait qu’après la lecture de ton livre, rien ne sera jamais pareil. Il est vrai que l’on n’en sort pas indemne. Pourquoi là, au moment où j’en parle, j’ai encore la chair de poule. J’ai cette sensation de pureté, de sincérité des textes, des mots justes, ce petit bijou bouleversant et magnifique avec zéro erreur. Si bien construit, tellement bien fait que je n’ai pas pu m’arrêter de le lire, et ça, c’est un signe de grand succès pour un premier roman. Tu as vraiment la patte d’un grand écrivain. J’espère que tu ne t’arrêteras pas d’écrire, car j’ai vraiment compris que pour toi cela va au-delà d’une reconnaissance financière. Mais que tu as besoin d’être reconnu, donc lu le plus possible afin de gagner cette confiance que tu as déjà. Mais d’exceller encore et encore au travers de la joie de te lire, de tes lecteurs. Et crois-moi, ce livre est d’une qualité exceptionnelle digne des plus grands écrivains de ce monde. Tu seras reconnu et tu iras très très loin. Ça, je le sais. J’ai hâte de retrouver ton deuxième roman, car j’ai soif de te lire encore !!!!!!!!!!!!!!!!

Commentaires : 1
  • #1

    monyclaire (mardi, 18 février 2014 10:24)

    Bons vents à ce roman, qu'il rencontre ses lecteurs et qu'il puisse ainsi encourager l'auteur à poursuivre son écriture...