Les confidences de Brigitte Guilbau

 

 

Merci à Brigitte d'avoir accepté de se livrer un peu. Ses réponses sont conformes à l'auteur et à la femme que je connais, un tout petit peu. Merci à toi Brigitte.

 

 

Quelles sont tes origines ? Fille d'un papa d'origine bretonne et d'une maman ardennaise, je suis née la nuit du 14 novembre et je n'aime pas me souvenir de l'année.

 

  Si tu devais te définir en quelques mots ? Sauvage et solitaire enfant, je voulais être chef apache. En prenant conscience des réalités ethniques j'ai alors voulu être cow-boy genre 'danse avec les loups ou little big man".

Adolescente, je voulais partir avec l'équipe de Cousteau. A 16 ans je revendiquais l'existentialisme, 30 ans après St Germain des Prés...Juste aboutissement, je suis dans la philo aujourd'hui...

 

Ce que tu aimes ? Ma passion ? La vie...

 

Ta situation de famille ? Maman seule depuis très longtemps j'ai donné à mes trois filles mes forces et mes faiblesses parce qu'il faut être solide pour avouer qu'on est fragile. Depuis toujours, je marche avec énergie et en souriant sur la route. Anti-Tartuffe, je dis qu'il n'est pas nécessaire d' avoir une tête de Carême pour défendre la vie, car défendre la vie c'est l'aimer.

 

Qui aimerais-tu rencontrer ?  Il y en a beaucoup et pour n'en froisser aucun je dirai "moi dans 30 ans" pour m'entendre dire que j'ai bien agi, que j'ai peut être été quelqu'un de bien et me pardonner je ne sais pas de quoi mais que ça me fera du bien quand même...sourire...

 

Ta reflexion personnelle : A 11 ans, j'ai envoyé mon premier roman à un journaliste. Il me l'a renvoyé en me disant: "travaillez bien à l'école et écrivez... Quand on écrit on n'est jamais seul"...il avait raison. Alors j'écris les doutes, les chagrins, les folies, les espoirs...je me donne un peu à mes lecteurs...mais en écriture comme en amour, je ne sais toujours pas aujourd'hui si, quand on s'offre, on donne plus qu'on ne reçoit.
 

 

Ton animal favori ? C'était un Terre-Neuve. Il me manque. Il avait les qualités qui manquent tant aux humains.

 

 

Voici mon commentaire à propos du livre de Brigitte que j'ai lu :

Mémoires d'écume

 

Le blog de Brigitte : 

 

 

 

Sa page facebook

https://www.facebook.com/profile.php?id=100002882623543#!/profile.php?id=100000986742047

Commentaires : 0