Vagabondage (2) De Vézelay aux Landes de Gascogne

 

VAGABONDAGE

De Vézelay aux Landes de Gascogne

 

Voici un récidiviste que nous sommes heureux de retrouver.

Tranquillement, mais avec détermination, il poursuit son chemin. Dans ce second tome, nous le suivrons jusqu'à Mont de Marsan, terme de son voyage en 2014. Après avoir vagabondé pour le plaisir et pour tester son plaisir de marcher et ses capacités physiques, le voilà donc qui se retrouve sur un chemin de Compostelle. Pas de grands changements dans la façon d'appréhender ce mystique chemin. Jacky reste le même. Bon observateur de son entourage, il nous délecte de ses pensées, de ses reflexions sérieuses (ou pas) et autres rêveries. Toujours la même aptitude à foncer dans l'irréel, toujours ce même pouvoir de réussir à nous entraîner à sa suite.

Notre Jacky parle à tout le monde, il n'est pas fier. Il est même confiant puisqu'il s'adresse aussi bien à la pluie qu'à ses guibolles ou aux taupes avec qui il aimerait bien faire un brin de chemin, au frais, dans leurs galeries.

De ses rencontres, même courtes, il nous en fait un compte-rendu qui nous fait regretter de ne pas le parcourir en sa compagnie, ce chemin qui nous fait rêver. En sa compagnie ? Mais, oui, c'est vrai, nous sommes, JC et moi, de grands chanceux puisque nous allons le rencontrer ce fameux Jacky, au détour de notre chemin 2014, quelques kilomètres avant Limoges.

Bizarre, drôle ou émouvant, curiosité de lire ce chemin commun vu par ses yeux. Ces mots qui racontent si bien la formidable et belle équipe que nous faisions : un Landais, un Angevin, deux jolies Mexicaines et nous, deux Bretons. De tous ces passages qui m'ont fait sourire, rire, il en est un plus particulier qui m'a fortement émue. Ce jour où notre Jean Jacques, le Landais, a été au-delà de ce qu'il pouvait assurer. Ce jour où Jacky, après une étape éprouvante, où heureux de s'écrouler sur son lit, enfin, pour savourer un repos plus que mérité, se rend compte que quelque chose cloche... Jean Jacques n'est pas arrivé, ce n'est pas normal... L'histoire d'une sorte de sauvetage, surtout une belle histoire d'entraide, une histoire où le mot équipe prend toute sa valeur...A la relecture de cet épisode me remonte toutes les sensations éprouvées ce jour-là.

Jacky tu a été un formidable compagnon, nous avons été heureux de partager ces moments avec toi. Ils ont été riches d'amitié et de fraternité. Je n'écris pas ces mots en ne pensant qu'à nous, je sais que quelque part, au loin, du côté du Mexique, deux jeunes femmes pensent tout à fait comme moi... Merci à toi.

Et à l'heure où j'écris ces mots, je sais que tu es quelque part sur ce Chemin du Nord, que tu poses tes pas là où nous avions mis les nôtres en 2008. Je te souhaite un super beau chemin, de belles rencontres et... je t'attends pour ton récit à ton retour...

Son premier récit 

 

Pour acheter ce roman, vous pouvez m'envoyer un mail, je ferai suivre... Livre seulement disponible chez l'auteur


Allez, juste un court extrait, lorsque Jacky raconte notre première marche ensemble, au petit matin, juste avant Limoges. Un ton bien à lui, souriant et espiègle.
" En une heure, nos pieds se sont suivis, rencontrés, souris, testés puis ont fini par se donner la main avant de naturellement se marier.
A qui cette chaussure qui fait semblant de prendre le large ?
A toi, à moi, à nous quoi !
Nos souffles aussi d'ailleurs se sont mélangés, s'accompagnant juste de quelques mots judicieusement placés.
Tout ce qu'il fallait pour ne pas troubler la quiétude et l'étrange atmosphère dans laquelle ce petit matin a baigné.
...
Nous nous sommes regardés, humés et trouvés, sans coup férir.
Quelques minutes de souffle et de pas partagés nous ont singulièrement rapprochés.
Facile, vraiment facile entre fils et filles du vent ....

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    EM De Rodrigue (vendredi, 07 octobre 2016 20:41)

    Je suis intéressée par cet opus. Etant en vadrouille pendant 15 jours, je le commanderai à mon retour !
    :)

  • #2

    Mony (vendredi, 07 octobre 2016 20:56)

    OK Marine, je te mettrai alors en relation avec Jacky... Bisous et bonne soirée à toi