Etre accueillant dans un gîte Jacquaire... Saint Sauvant (86)

 

Pour avoir parcouru environ 8500 km sur différents chemins de Compostelle, nous avons été accueillis environ 350 fois, dans différentes formes d'accueil. Il était intéressant de voir ce qui se passait de "l'autre côté"... JC a fait cette expérience l'an passé, dans ce même village, celui de Saint Sauvant. 

J'ai décidé cette année de l'accompagner pour me faire ma propre impression.

Quelques photos du village de Saint Sauvant et présentation du gîte...

Pour infos, ce gîte est à vendre... Alors si la région vous plait, si l'accueil pèlerins vous interresse... (Mais cette maison très agréable peut aussi, sans doute, redevir une simple belle demeure... Au choix de ses futurs acheteurs...

Lien du site de Jean Jacques, propriétaire de ce gîte

 

Le coin du pèlerin poète

Les visiteurs de l'église, pèlerins ou non, pourront découvrir un petit coin sympa, baptisé « le coin du pèlerin poète ». L'an passé, lors de sa première intervention en tant qu'accueillant, JC a séduit et trouvé son public en tant que … poète. Un petit coin lui a été aménagé au fond de l'église...

A ce propos, nous rappelons qu'il nous reste quelques exemplaires à vendre ( lien ici). Les 60 premiers exemplaires ont été vendus et le bénéfice a bien été reversé à l'association «  Fringues, soupes et Cie ». Maintenant les ventes vont nous servir à nous rembourser nos frais d'impression... Si on y arrive... Pas grave, sinon...

 

 

L'EMPLOI DU TEMPS DE L'ACCUEILLANT...

Que faites-vous dans la journée ? m'a demandé hier soir Giovanni. En voilà une bonne question !!! Alors, pour ma première journée je vais essayer de raconter un peu ce qui se passe par ici. Comme Dan voulait prendre son petit déjeuner vers 7 heures, nous nous sommes levés à 6h45. JC est parti chercher le pain à l'épicerie du village, pendant que je commençais à préparer et à mettre le couvert.

Toujours beaucoup de choses à se raconter le matin. La veille, le pèlerin est souvent fatigué, il faut un peu de temps pour faire connaissance. Le matin, reposé, on se sent bien, on a envie d'échanges, de mieux connaître, de découvrir l'autre. Il est toujours difficile de se séparer. Parce que l'on sait qu'on ne se reverra pas.

Donc, ce matin, il est près de 9 heures quand Dan est prêt à nous quitter. JC l'accompagne sur les premiers kilomètres. Moi je reste à bord du navire. Nous avons remarqué que les cyclistes démarrent toujours plus tard que les marcheurs. Giovanni part vers 9h15. Bonne route à lui. Son projet est de rejoindre Bilbao, en vélo. Ce soir, il pense arriver à Saint Jean d'Angély.

Il me faut maintenant faire un tour dans les dortoirs, récupérer les draps, taies sales et faire une machine à laver... Remettre du linge propre sur les lits, faire un petit nettoyage, aérer. Assurer l'accueil téléphonique. En principe les pèlerins préviennent de leur venue. Ce soir, 6 pèlerins ont déjà réservé.

Ce matin, nous allons à la découverte du village. C'est indispensable de savoir, au moins, par où le pèlerin devra repartir, au matin. Savoir aussi où se situe les services, ici épicerie, poste, et les horaires d'ouverture et fermeture.

Au retour de notre petit tour, après avoir mis le linge dans le sèche linge, nous partons pour marcher sur le début de l'étape, direction Melle. Nous quittons à peine le village que nous sommes rattrapés par un pèlerin. Nous, nous sommes en mode promeneurs, c'est à dire rythme très tranquille et léger, sans sac à dos !!! Lui, marche d'un pas vigoureux. Il vient de Lusignan et a donc déjà marché 15 km. C'est un charpentier, il marche deux fois quinze jours, chaque année... Il espère ainsi arriver à Santiago l'an prochain. Nous l'accompagnons sur deux bons km puis faisons demi tour... Chacun son chemin...

De retour, il est l'heure de préparer le repas. Le téléphone n'a pas sonné durant notre absence... Déjeuner, rangement, estimation des denrées pour le repas du soir et petit temps de repos.

A ce stade, je reprends le programme que j'ai découvert hier : arrivée du ou des pèlerins. Accueil... Offrir d'abord un sourire, une chaise, le silence et le calme... Le temps que le pèlerin récupère, un peu... Une boisson fraîche ou thé ou café, suivant le temps ou les goûts de chacun... Enregistrement ( le pèlerin note son nom, son lieu de départ, là où il pense aller, là où il était la veille, son adresse mail s'il en possède une, son âge, s'il est à pied ou à vélo...) Visite des lieux, sanitaires, puis dortoirs. Ici, il y a une première chambre avec deux lits une personne ( possibilité d'y ouvrir aussi un canapé). Puis une seconde chambre avec 6 possibilités de couchage, 3 lits de deux personnes. Installation, douche et lessive pour le pèlerin.

Hier, il était environ 19 heures lorsqu'on a terminé de préparer le repas... Dan avait proposé de préparer pour Giovanni et pour lui même. Nous avons ensuite mis nos plats avec les siens et avons partagé l'ensemble. Repas très animé, belles discussions. Entre anglais et français approximatif, chacun a tenté de se faire comprendre. Je crois que nous avons bien réussi... Il était près de 23 heures quand nous nous sommes retrouvés « chez nous »...

Ce jour, lundi donc, une petite famille est arrivée vers 15H. Un couple et ses 4 enfants, ( une cinquième est absente, elle effectue un camp), le plus jeune ayant 7 ans environ. Il assure sans souci son statut de jeune pèlerin. Il s'agit d'une famille qui marche une semaine tous les ans, ils sont partis de Paris. Cette année, ils ont débuté à Poitiers et iront jusqu'à Saintes.

Il fait beau, nous nous installons tous dehors... Nous participons à quelques jeux pendant que, un par un, chacun va prendre sa douche.

Une journée comme les autres... Où chaque jour est un peu pareil, en ce qui concerne le rythme, mais à chaque fois riche par sa différence, autre personne, autre rencontre, autre richesse...

Le repas est préparé en communauté et partagé ensuite.

Il est 21 heures quand chacun rejoint sa chambre.

 

 

Les pèlerins ont parfois la gentillesse d'écrire un mot sur le livre d'or. Cela fait toujours plaisir, merci à chacun d'eux. Voici nos tous premiers. Celui de Giovanni, mon premier pèlerin, donc souvenir important pour moi. Et celui de la petite famille d'hier. Mots et dessins sont super gentils et nous vous en remercions...

Quant au difficile travail de l'accueillant.... Sourire... Ci dessus, JC, en attente de son pèlerin du jour

Et en accompagnant un peu les pèlerins, on peut se faire de bien jolis bouquets... Cela fait parti du plaisir de la journée, aussi...

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Mony (mardi, 09 août 2016 16:37)

    J'ajoute juste une information importante : ce gîte est à vendre... Alors si l'accueil pèlerins vous tente, si la région vous plait....

  • #2

    Eon (mardi, 09 août 2016 20:51)

    vous êtes des gens formidables l'intelligence du cœur .
    Je vous embrasse bien fort.
    Sylvie E

  • #3

    Mony (mercredi, 10 août 2016 11:05)

    Merci de ton passage par ici Sylvie... J'espère vous voir très bientôt... Bisous

  • #4

    calacaline (mercredi, 10 août 2016 15:21)

    Oh la là si j'étais plus jeune et plus alerte je crois que j'aimerai faire ce que tu vis en ce moment car j'aime le contact et faire la cuisine...Mais voilà les années commencent à peser et certains soirs les jambes me portent difficilement !!!!!
    Ton bouquet est très joli comme quoi il faut peu de choses pour en faire de belles !!!
    Je vois que JC se relaxe, il a raison !!
    Pour l'encart sur le cancer j'ai fait un copier-coller mais je ne sais pas si ça a marché.
    Bonne journée, bisous

  • #5

    Mony (mercredi, 10 août 2016 22:04)

    Coucou Jackie... Tu fais certainement des tas d'autres choses, chacun son truc... Mais je reconnais que l'expérience est intéressante, j'en ferai une sorte de bilan final... Les plus, les moins aussi...
    Je suis aussi ravie d'avoir décidé de venir dans ce gîte car cela m'aura aussi permis de faire la connaissance d'une blogueuse qui n'habite pas très loin d'ici... Patricia, plus connue sous le nom de " Imparfaitlibre" est venue passer l'après midi avec nous, accompagné de Jacky, son compagnon... Un après midi super sympa placé sous le signe du rire et cela fait beaucoup de bien.... Si tu passes par ici Patricia, encore merci à toi... Ne change rien, tu es adorable ainsi.

  • #6

    Mony (mardi, 16 août 2016 10:48)

    Juste pour info : notre petite famille a bien atteint Saintes comme il était prévu... Etienne, du haut de ses 7 ans a bien assuré son statut de jeune pèlerin... Quant à Giovanni "mon" premier pèlerin, il est bien arrivé à Bilbao, comme il l'avait prévu lui aussi... L'idée d'échanger nos adresses mail est intéressante, cela permet à ceux qui en ont envie de nous donner de leurs nouvelles et pour moi, c'est important... j'aime savoir s'ils ont pu réussir...

  • #7

    Mony (vendredi, 19 août 2016 15:32)

    Jean Jacques nous a demandé d'écrire un " petit mot" d'encouragement pour les pèlerins. Voici le mien :
    Va pèlerin, ne t'arrête pas, poursuis ton chemin.
    Tu as fait le pas le plus difficile,
    Ce premier pas qui est celui de décider de partir.
    Tous les suivants t'emmèneront là où ton cœur le décidera.
    Où que tu ailles, le bonheur est en Chemin.
    Rien ne t'arrêtera, ni la fatigue, ni la douleur... 
    Tu puiseras ta force dans chacun des petits cadeaux que te fera le chemin.
    Un sourire, un mot, une main tendue.
    Quelle que soit ta quête, tu laisses dans ton sillage des étincelles de bonheur......
    Ceux que tu croises, ceux qui ne peuvent pas partir les récoltent et les dégustent.
    Arrêter de marcher serait arrêter de les distribuer …
    Tu marches pour toi mais avec la grâce et pour les autres...
    Que ton chemin soit beau...