Le collier rouge de Jean Christophe Rufin


 

 

Avant la lecture, j'avais quelques à priori, non pas envers ce roman mais envers l'auteur...

Je me méfie toujours un peu des grands noms, comme je me méfie de ces récits qui ont reçu un prix... Je n'aime pas cette avalanche de bouquins, présentée en tête de gondole des grands magasins, pour que nul n'y échappe... Comme si le nombre présenté était en soi un critère de qualité. Et puis, ce phénomène de mode. Il faut avoir lu le dernier X ou Y, pouvoir dire " Oui, je l'ai lu" même si pour cela il faut taire le fait qu'on n'a pas pu dépasser les premières pages de présentation...

Perso, cela fait quelques années que je m'en tiens à ceux qu'on appelle les auteurs auto édités ou édités par une petite maison d'édition. Ceux qui n'auront pas le support publicitaire suffisant pour se faire connaître au-delà de leur cercle de connaissances parfois... Et pourtant, dans ce vivier j'y ai découvert de véritables joyaux... J'en parle ici ou là... Je ne veux pas trop citer de nom parce que j'en oublierais, c'est certain... Je citerai simplement ceux, qui, ayant démarré par l'auto-édition viennent dêtre vraiment reconnus et cela me fait à moi, un plaisir immense... Il y a Armelle Carbonel qui vient de trouver un éditeur et que l'on commence, enfin, à voir partout... Je disais quoi en 2012, à propos d 'un ce ses livres ? " Armelle se doit de trouver un " vrai " éditeur. Vous savez pas un de ceux dont on se méfie, de ceux qui ne voit que le côté mercantile. Il y en a sûrement un vrai qui saura reconnaître et apprécier son grand talent."

Il y a aussi Eric Robinne, lu en son temps et que l'on peut trouver maintenant chez France Loisirs

Et puis " Notre" Edmonde, une vraie grande dame qui nous réjouit depuis longtemps avec ses textes... Pas facile d'en choisir un, ils sont tous excellents et nous le savions, nous que c'étaient des écrits de qualité ...Elle a remporté cette année le prix des lecteurs chez France Loisirs


Mais, revenons à ce choix de lecture. Pour avoir une idée personnelle sur un auteur, il faut bien, au moins, lire une oeuvre du nom en question... J'ai choisi ce livre-ci, présenté par un ami.

Soyons honnête ce roman m'a plu. Par sa simplicté tout d'abord. L'auteur ne s'encombre pas avec des exercices de style. Pas de longues descriptions ennuyeuses, il va à l'essentiel, presqu'un style dépouillé. Pourtant ses mots sonnent justes. 

L'auteur sait également entretenir le suspens. Rien se sera dévoilé avant les toutes dernières pages. Pendant toute sa lecture, le lecteur reste avec ses questions.  De quoi parle-t-on ici ? Qu'à donc fait ce prisonnier qui tient tant à être jugé mais surtout condamné ? Que vient faire ce chien dans cette histoire, pourquoi cette fidélité alors que son maître n'a même pas l'air de tenir à lui ?  Et cette histoire d'amour, simple, qu'a-t-elle pu rencontrer pour la transformer en histoire impossible ?

J'ai aimé également ce rapport entre les deux hommes, le juge, qui instruit là sa toute dernière affaire et qui voudrait terminer sur une belle histoire. Le "coupable" que j'ai ressenti plus comme un écorché qu'un révolutionnaire dans l'âme...

Un roman court mais intense que je recommanderai, oui...

Lirai-je un autre Rufin ? L'avenir me le dira... Peut être, oui

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    gitantroubadour (lundi, 16 novembre 2015 18:36)

    Moi aussi j'ai aimé et j'ai été captivé par cette histoire, je me demandais bien qu'est-ce que ce soldat avait bien pu faire, c'est cela qui m'a plu également, ce geste de rebellion..........
    Bonne soirée Mony, Bisous !!!!

  • #2

    Mony (lundi, 16 novembre 2015 18:42)

    Son geste de rebellion, mais surtout, pour moi, la raison de son geste... Mais ne disons rien de plus...
    Merci de ton passage, bisous