Ma dernière lecture : Complètement cramé de Gilles Legardinier

C'est par un de ces petits panneaux qui fleurissent sur Facebook que j'ai fait la connaissance de cet auteur. Cet extrait m'avait interpellée, moi qui ai fait de la lecture dans les yeux ma spécialité... «  Il faut beaucoup de confiance pour que quelqu'un vous laisse l'observer droit dans les yeux aussi longtemps que vous en avez envie »

J'ai eu envie d'en savoir plus, je suis allée me promener sur son blog. Là, parmi un tas de lecture intéressante, je suis tombée sur une interview où il parlait des femmes*... Un homme qui savait aussi bien parler des femmes méritait vraiment qu'on fasse l'effort de le découvrir, c'est ce que j'ai fait, en ouvrant ce premier livre... Et je n'ai pas été déçue.

Cet auteur possède un don, l'art de décortiquer, de comprendre, d'analyser le comportement des femmes. Très souvent, je me suis surprise à penser : oui, je fais, je pense, je réagis comme cela. Oui, c'est vrai, j'agis ainsi. Bref, je me suis retrouvée, souvent, dans son analyse.

Mais il parle aussi bien des hommes, avec la même justesse, souvent sans concession, très honnêtement... Juste un court extrait qui m'a plu ( parmi tant d'autres). Il parle donc des hommes :" On choisit ce qui nous va le mieux dans ce que l'on a les moyens d'attraper et après, pour les moins stupides d'entre nous, on apprend à aimer"...

Alors qui parle, l'auteur ou Andrew , ce personnage principal si attachant ? Bien sûr, les mots sortent de la bouche de Andrew mais il lui a fallu un maître pour les exprimer.

Ceci est un roman, l'histoire est belle, émouvante, l'écriture fluide et le tout imprégné d'un humour décapant. Voilà ce qui, je crois, m'a le plus touché dans ce livre. J'ai eu de véritables fous rire, incontrôlables, ce qui est, en lisant,  pour moi excessivement rare. Mais, alors que j'étais encore à bout de souffle d'avoir trop ri, j'avais déjà une larme qui se préparait car l'auteur m'emportait dans un autre registre plein d'émotion.

Un livre qui m'a ramenée longtemps en arrière, lorsque je préférais sacrifier mon temps de sommeil pour aller au bout de ma lecture... Ce que j'ai fait cette nuit avec, toutefois, un regret : celui d’être arrivée trop vite au dernier mot. Même les quelques pages de remerciements sont des trésors d'émotion...

J'ai aimé ce livre et je sens que j'ai une collection a commencer...


* Extrait de son blog :« En tant qu’homme, j’observe les femmes depuis que je suis tout petit. Je les écoute parce qu’elles sont essentielles pour moi et que je veux pouvoir rester proche d’elles. Elles sont comme des arcs-en-ciel qui illuminent nos cieux, changeantes, fugaces. Et à leurs pieds, si on creuse un peu, on a une chance de trouver le seul vrai trésor à découvrir dans cette vie.

À l’école, je n’étais ni parmi les plus grands ni parmi les plus beaux, et lorsque mes potes – bien plus grands et plus beaux que moi – avaient réduit en miettes le cœur des copines, c’est souvent dans mes bras qu’elles venaient pleurer. J’ignorais que cela me servirait plus tard, mais c’est là que j’ai commencé à comprendre ce que les filles ressentent et la façon dont elles fonctionnent. Leur fragilité me touche, leur puissance affective m’impressionne, leur capacité à l’espoir me fascine. Ce monde n’a de valeur que parce qu’elles sont là. Quiconque veut les comprendre n’a qu’à les écouter. C’est, je le crois, une belle façon de les aimer. Le fait que tant de monde soit si surpris qu’un vrai mec puisse « si bien » comprendre les femmes me fait de la peine. Nous devrions tous y parvenir. Ce n’est pas si difficile. »

Son blog

Écrire commentaire

Commentaires : 0