Conclusion du récit de notre dernier périple Strasbourg-Roncevaux

Quelques mois plus tard...

Le temps a passé et ce beau chemin s'installe dans les souvenirs.

Si nous faisons le compte, ce sont plus de 6500 kilomètres que nous avons parcourus sur des chemins de Compostelle, dont environ quatre mille en France. Pour avoir traversé celle-ci de long en large et en diagonale, j'ai envie de dire tout simplement : Que la France est belle ! Je ne connais pas d'autre moyen que la marche pour en découvrir aussi complètement toutes ses richesses et sa diversité. S'il n'y avait que cela, partir sur les chemins serait déjà source de bonheur. Mais que dire de toutes ces rencontres, ces gens qui viennent vers nous au fil des jours ? Instants brefs ou soirée partagée, peu importe la durée, ce qui compte c'est le bonheur d'un vrai échange. Nous avons été particulièrement gâtés cette année, les rencontres ont été nombreuses, émouvantes pour certaines.

Quelques pensées personnelles qui n'engagent que moi. Je n'approuve pas ces soi-disant «vrais » pèlerins, qui sous-entendent qu'il y en aurait des faux ou des moins bons qu'eux. Je n'écoute pas ceux qui donnent à foison des conseils pour «bien » parcourir le chemin. Je pense, là, à quelques épisodes sur ce soi-disant chemin de liberté où quelques-uns ont essayé de nous imposer leur vision des choses... Chacun le parcourt à sa façon, comme il aime, comme il le peut. Par contre, comme toujours, la liberté de chacun se limite là où débute celle des autres. Avoir une bonne notion du mot respect me paraît indispensable pour parcourir ce chemin.

J'évite de parler du côté spirituel du Chemin, chacun le vit à sa façon. Il s'agit là de notions personnelles. Pourtant, je ne peux pas ne pas évoquer certains moments importants de ce chemin. La marche, la solitude, le silence, la nature, tout cela favorise un retour sur soi, bénéfique. Nous sommes beaucoup plus attentifs, notre perception est comme décuplée. Pour avoir lu plusieurs récits d'amis pèlerins, pour savoir qu'ils ne sont pas, non plus, forcément croyants, je sais que je ne suis pas seule à avoir ressenti cette impression d'être accompagnée, voire protégée par un de nos chers disparus. Nos morts restent présents tant qu'ils sont dans nos cœurs. Sur le chemin, je l'ai constaté dès notre tout premier chemin, tous nos sens sont mis à contribution et s'améliorent d'une façon assez exceptionnelle. Alors, aucune raison pour que nos qualités de cœur ne s'améliorent pas elle aussi... C'est donc par le cœur et nos sentiments que nous avons pu rester ou entrer en contact avec Yoann...

 

Il nous reste encore beaucoup de voies à parcourir, en France ou en Espagne. La question étant de savoir si nous en avons ou en aurons encore envie. Cette année, avec ce balisage qui nous abandonnait trop souvent, quant il ne nous induisait pas tout simplement en erreur, nous avons appris à tracer notre propre chemin. Nous n'avons jamais eu l'âme d'un randonneur, celui qui suit aveuglément ces GR qui ont pour but de faire visiter la France en zigzag de machine à coudre. Nous ne sommes pas non plus ces pèlerins qui suivent aveuglément le balisage « parce que c'est Le chemin ». Nous avons trop vu cette année combien ce pauvre chemin se trouve déplacé ou détourné à cause de quelques querelles de clocher, ou rallongé souvent sans raison, parfois pour quelques détours à but financier.. Nous avons aimé quitté les sentiers balisés pour emprunter un parcours plus logique, plus agréable, plus direct. Alors repartir, oui sûrement mais dans quelles conditions, vers quelle destination ? Nous avons tout une fin d'été et un bel automne pour y réfléchir... Et l'hiver, me direz-vous ? Mais ce sera pour préparer notre prochaine expédition !

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    gitantroubadour (mercredi, 03 septembre 2014 09:25)

    Je suis d'accord avec toi Monique, il faut suivre "SON" chemin et fuir les sentiers encombrés et les donneurs de leçon.........
    Bonne journée Mony !!!!

  • #2

    monyclaire (mercredi, 03 septembre 2014 10:10)

    Belle journée à toi aussi et merci pour tes passages réguliers !! Je me suis amusée à regarder mess tatistiques : une moyenne de 33 visites par jour... Donc, des gens discrets qui ne laissent pas de trace de leur passage, pour la plupart... Dommage