Marathon 2 l'espoir

Ce matin départ vers 7 heures, direction Sulniac ( 56), à quelques 40 km de chez nous. Nous voulons assister au départ du " kangourou". Vous ne connaissez pas ? Aller jeter un oeil sur son blog:

http://guyamalfitano.over-blog.com

Cet homme a entamé un tour de France de plus de 4000 kms, pour récolter des dons pour la recherche contre le cancer.

Extrait d'un article de Ouest France :

"

Guy Amalfitano a été amputé d'une jambe à 18 ans. Il a entrepris un « Marathon 2 l'espoir », long de 4 000 km.

Chaque jour, il part à 8 h 30. Parcourt de 30 à 35 km avec deux béquilles adaptées mais sans prothèse. Guy Amalfitano, 47 ans, a entrepris un « Marathon 2 l'espoir ». À 18 ans, atteint d'un ostéosarcome (un cancer de l'os), il a été amputé d'une jambe.

« Je suis parti le 21 mars de Salies-de-Béarn, une commune près de chez moi. » Agent municipal à Orthez (Pyrénées-Atlantiques), Guy Amalfitano a pris quatre mois de congés sans solde pour réaliser ce périple de 4 000 km, dans 30 départements.  Un camping-car le ravitaille, le rejoint d'étape en étape, conduit par des amis et des membres du Lions club.

« Je cours pour collecter des fonds pour la lutte contre le cancer. Il est important les gens se mobilisent contre cette maladie qui touche beaucoup de monde », souligne Guy Amalfitano. Comment lui est venue l'idée de cette opération ? « Je me suis inspiré d'un Canadien, Terry Fox, qui s'était lancé dans la traversée de son pays en 1980. » Lui aussi était unijambiste et son objectif était de réunir des fonds contre le cancer.

Pour son marathon, Guy Amalfitano, qui a « toujours été sportif », s'est préparé « pendant un an ». « tout se déroule à merveille » : « pas de problème physique » et « moral au top ». Il observe : « Plus je cours, moins je fatigue. Le corps finit par s'habituer au rythme. » Samedi, il a franchi le Pont de Normandie, « magnifique ». Une « grosse » émotion. « Quand j'ai préparé mon trajet, je me suis que peut-être je n'arriverais pas jusque-là. Alors quand je l'ai vu à l'horizon, j'étais content. »

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    monyclaire (jeudi, 28 juillet 2011 09:46)

    Bravo à lui, il a réussi son pari...Une magnifique leçon de courage.
    Que tous ceux qui sont victimes d'accident, connaissent de durs moments, rencontrent la maladie, regardent ce que cet homme a pu faire : alors l'espoir doit rester, il faut y croire...