Quand le hasrd, les coïncidences s'amusent à troubler les calculs de probabilité...

Voici 3 anecdotes, des évènements troublants  qui nous sont arrivés au cours de ces derniers mois. En fait, 3 rencontres tout à fait improbables.

1ère rencontre

Début juin 2010, mon mari et moi partons pour un périple de 35 jours à pied. Nous commençons par longer le canal de Nantes à Brest, sur la portion Josselin Chateaulun. Ensuite, nous rejoignons Brest, la pointe Saint Mathieu. Là, nous trouvons le km zéro du Chemin de Compostelle, chemin qui nous ramènera chez nous, via Chateaulin, Quimperlé, Vannes, Questembert.  Nous rejoignons alors à nouveau le canal, à Malestroit,et  le suivons jusque chez nous. Une jolie boucle de 600 kms.

J'ai détaillé notre  itinéraire pour la compréhension de mon anecdote.

Donc, début juin, en début de périple, sur la portion Josselin Rohan, un jour de pluie, nous avons la surprise de découvrir, le long du chemin de halage, un petit abri en bois. Ce sont les propriétaires de la chambre d'hôte située à quelques mètres du canal qui ont eu cette charmante attention. A l'intérieur de cette petite cabane, 2 chaises, une table et...un livre d'or. J'adore écrire et sur chaque livre d'or rencontré j'ai ainsi raconté notre histoire, le périple prévu cette année et celui que nous avons effectué en 2008 ( nous avions alors parcourus en 74 jours de marche, les 1700 kms qui séparent notre Bretagne du Cap Finistère espagnol.)

Ce jour-là, donc, j'écris notre histoire...

A notre dernière étape qui devait être vers le 4 juillet, nous dormons le soir à la halte nautique de Malestroit...Là, arrive un couple, venu chercher des infos. Ils vont partir début aout sur le chemin de Compostelle et voudrait savoir un peu comment fonctionnent ces gites de groupe. Je les renseigne, discute un peu, raconte notre histoire...La dame, éberluée, me demande alors : " Mais c'est pas vous qui avez écrit sur un livre d'or entre Rohan et Josselin ?"

- Heu, oui...

- Nous avons lu votre histoire et on s'était dit, cela serait super de rencontrer ces gens pour qu'ils nous parlent de leur périple...

Quelle était la probabilité pour que l'on se retrouve le même jour au même endroit ?

 

2ème rencontre

En 2008, lors de notre grand périple, nous avons fait la connaissance de Pierre, jeune homme de 71 ans, Breton comme nous. Nous nous revoyons de temps à autre, histoire d'échanger sur ce monde si particulier, cette grande famille que forme les pèlerins... Au cours de la discussion, j'évoque Augustin et Jeannette, un couple charmant qui nous a hébergés cette année à l'étape de Plougastel, des jeunes d'environ 70 ans qui ont, eux aussi, parcouru plusieurs fois le chemin. "Comment s'appelle le monsieur ? Me demande Pierre .

- Augustin

- je le connais, réplique Pierre... Et il retrouve ( 5 ans après!) le nom de famille d'Augustin... Ils s'étaient croisés, en 2005 je crois, sur un chemin... Ce qu'il faut savoir, c'est que lorsque nous marchons, si on démarre ne serait ce qu'une demie heure après une personne, on n'a quasi aucune chance de se voir de la journée...Une demi étape de décalage et on ne se revoit jamais...  Quelle était la probabilité pour que Pierre et Augustin se retrouve grâce à nous ?

 

3ème rencontre

Cet été, nous nous rendons dans un petit village près de chez nous, Lizzio 56, à la rencontre de nombreux artistes.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons sur un parking avec l'intention de visiter le musée du poète ferrailleur, grand artiste local. Dès notre sortie de voiture, nous sommes interpellés par un monsieur, il est en panne et aurait besoin d'un câble et de notre batterie pour l'aider à redémarrer. C'est alors que nous découvrons son équipage... Il est avec sa compagne et son fils, un ado. Ils sont tous les 3 motorisés avec des mobylettes de collection. Le véhicule du monsieur est en fait une sorte de mobylette pour handicapé, modèle très particulier...Pendant que l'on s'active pour les dépanner, nous échangeons nos histoires ( la nôtre vous la connaissez maintenant). Eux, sont partis de Nantes, en suivant également le canal et sont arrivés à Josselin. Ils sont venus comme nous à cette fête locale...Chacun repart...

Ce mardi, nous allons déjeuner chez un oncle qui habite près de Nantes. A l'heure du café arrive une dame. Mon oncle est l'heureux propriétaire d'une Panhard collection et cette dame est la trésorière de leur club...Là encore on discute, parlons de nos enfants.

- Moi, les miens se sont entichés de vieille mobylette, cet été ils ont fait une grande virée avec leur père ( ce couple est divorcé)

- Ils ne sont pas allés en Bretagne? Je demande, un peu surprise.

- Si, et ils ont eu des soucis mécaniques...

On se pose des questions, et sans plus aucun doute, il s'agit bien du trio que nous avions dépanné...

Quelle était la probabilité pour qu'on se retrouve ainsi ?

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    david de vouvant (jeudi, 23 décembre 2010 12:13)

    le hasard n'existe pas, il s'agit de cadeaux de la providence..
    Je tiens à te souhaiter, ainsi qu'à tes proches une excellente fin d'année. Que tes rêves se réalisent pour 2011.
    Joyeux noël.

  • #2

    monyclaire (jeudi, 23 décembre 2010 13:45)

    Merci David de ta visite et de ces bons vœux. Je te souhaite également, ainsi qu'à tous ceux qui viendront par ici, une belle fin d'année et que 2011 soit conforme à vos souhaits...