Hommage à un très grand homme

C'est par le plus grand des hasards que j'ai appris sa disparition.

Il était l'âme du zoo de La Flêche (72).

Monsieur Jacques Bouillault 

Naturaliste, zoologiste,  conférencier, guide de brousse

Je devais avoir 4 ou 5 ans lorsque je suis allée pour la première fois au zoo de La Flêche. Si je ne me rappelle plus exactement des animaux que j'ai pu y découvrir, je me souviens très bien de ce premier contact avec " Mr Bouillault".  Ce nom est resté magique pour moi. Il est synonyme de rêves.  Cet homme avait la faculté de nous emmener, à travers ses récits, aux quatre coins de la planète.

Aller au zoo de La Flêche ce n'était pas aller rendre visite à des animaux enfermés dans une cage. Non.  On y allait pour partager des moments magiques avec Mr Bouillault. Lors de la visite, il nous racontait l'histoire de chacun de ses pensionnaires : où il l'avait rencontré, comment il avait su l'apprivoiser, comment il avait aidé l'animal à s' adapter à son nouveau mode de vie.

Je suis entrée,  depuis, dans plusieurs parcs animaliers, jamais je n'y ai retrouvé ce contact si particulier, cette âme que Mr Bouillault avait su donner à son zoo.

Beaucoup plus tard, j'ai emmené mes garçons et ils ont eu la chance de rencontrer Mr Bouillault. En les voyant suivre la visite avec autant d'intêret, en buvant littéralement les paroles de cet homme , j'ai compris que le charme opérait toujours...

Voici une anecdote, un court instant d'une visite parmi tant d'autres :

Mr Bouillault est entré dans la cage d'un lion ( dont je n'ai pas retenu le nom, captivé plus par le récit que par l'animal !) , il nous a expliqué l'histoire de ce lion magnifique. Cela dura une bonne dizaine de minutes puis, avec très grand sérieux, cet homme doté également d'un  humour formidable a déclaré : " Bon, je vais sortir d'ici, à force, j'ai à moitié peur..."

Oui, vraiment un très grand homme...

Il est décédé le 14 avril 2009. Il ne faudrait pas que son œuvre tombe dans l'oubli. Aller en apprendre un peu plus sur lui, ses actions, son œuvre en vous rendant à la maison de la nature de Jacques Bouillault.

Écrire commentaire

Commentaires : 0